Communiqué – projet Arbres fruitiers du budget participatif 2021

communiqué-scec-arbres-fruitiers

Alors que le budget participatif 2022 est lancé en février par la majorité municipale, Saint-Cyr-l’Ecole en commun souhaite s’exprimer au sujet de la première édition de 2021 et plus particulièrement sur le projet « Croquons la ville » déposé par un membre de notre association. Ce projet qui a recueilli le plus de votes de la part des Saint-Cyriens consistait en la plantation d’arbres fruitiers dans la ville.  Des arbres ont été plantés avec hâte à plusieurs endroits de Saint-Cyr suite à la volonté des élus de boucler le projet en 2021 sans prise en compte du vivant.

Si nous nous félicitons que ce projet prenne forme, nous souhaitons exprimer notre colère et notre déception face à la manière dont la mairie de Saint-Cyr-l’Ecole n’a pas respecté de nombreux éléments essentiels présents dans le projet initial de son auteur et l’a finalement confisqué en étant sourde à ses remarques et alertes dont le seul but était de s’assurer que la réalisation soit la plus sécurisée possible et suive au maximum l’esprit du projet.

Ainsi pour le projet « Croquons la ville » et afin que les Saint-Cyriens puissent en avoir connaissance, nous avons décidé de vous délivrer les différents éléments que nous avons relevés et qui n’ont pas été pris en compte par l’équipe municipale :

– non respect de la condition de faire participer les Saint-Cyriens dans le choix des arbres fruitiers et aux plantations, avec l’aide des services techniques, pour les rendre acteurs du projet, les sensibiliser et les responsabiliser.

– risque de fruits non comestibles (framboisiers et groseilliers à portée de l’urine des chiens, poiriers dans des zones polluées) ;

– risque de nid de frelons asiatiques dans la Plaine de jeux et près des espaces de jeux pour enfants à cause de l’implantation de poiriers qui attirent ces insectes ;

– risque de casse du parterre près de l’école Victor Hugo avec l’implantation d’arbres de plus de 6 m à taille adulte ;

– risque de mort ou de souffrance de plusieurs arbres tels que des figuiers implantés en plein vent et la réalisation de plantations en décembre alors qu’il gelait le matin et le soir ;

– plantation d’arbres fruitiers pouvant atteindre plus de 6m de hauteur type cerisier ou noisetier alors que les services techniques vont avoir beaucoup de difficultés à les entretenir, ce qui va entraîner un surcoût d’entretien important alors que l’équipe espaces verts est très réduite ;

– nous estimons que seul 3000 euros en frais d’arbres fruitiers ont été consommés sur un budget de 10 000 euros alors qu’il était clairement précisé dans le projet que ce budget ne comprenait pas la plantation. Ainsi de nombreux quartiers ont été omis ou sous-représentés, en particulier les quartiers populaires de la ville dont les résidents n’ont pas toujours la possibilité matérielle d’accéder à des fruits sains et gratuits. 

Restant attentifs à la finalisation de ce projet car tout le budget n’a pas été utilisé et qu’il est déployé dans peu de quartiers, nous nous tenons néanmoins en retrait désormais de celui-ci pour la raison qu’il ressemble de moins en moins à sa version déposée et comporte des risques comme précédemment décrit.

Nous tenions malgré tout à remercier les employés municipaux des espaces verts du travail réalisé compte-tenu des contraintes imposées par l’équipe municipale. 

Nous lançons un dernier appel à la municipalité, afin qu’elle revoie sa copie sur les prochaines plantations, notamment en implantant des arbres fruitiers dans les futurs parcs, dès la conception des projets paysagers, comme celui du parc de la Ratelle prévu pour 2023. Enfin, nous espérons qu’elle saura tirer expérience de cette première édition du budget participatif dans la mise en oeuvre des projets 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *